Jacques Linster

Une marque forte

Pour nous, « Emo - Maître Boucher » est synonyme de qualité, de tradition et de proximité.

151 années, pour une marque, c’est une longue histoire.
À travers le temps, nous avons su prouver que nous avons des bases solides.
Nous avons également su montrer notre capacité d’adaptation et d’innovation.

Ce qui nous importe, depuis toujours, c’est notre engagement pour fournir des produits de qualité à nos clients. C’était la priorité des fondateurs d’Emo. Et pour nous, rien n’a changé, la qualité reste notre grand défi pour nos clients.

La provenance de notre marchandise nous tient à coeur et nous prenons grand soin de respecter et promouvoir la compétence artisanale. C’est pour cela que nous misons sur des produits issus d’élevages luxembourgeois.

Pour nous, s’adapter signifie que nous sommes ouverts à l’innovation. L’esprit d’innovation fait partie de l’ADN de la marque Emo. Nous avons su nous adapter aux besoins et aux comportements de notre clientèle. Dans ce monde en constant changement, nous avons identifié et pris en compte les nouvelles tendances, tout en restant fidèles auxtraditions familiales de l’entreprise. Et c’est précisément sur cette voie que nous nous engageons pour faire avancer notre marque. Une marque forte.

Jacques Linster

« ADMINISTRATEUR DÉLÉGUÉ » DE COBOLUX S.A.
ET « EMO – MAÎTRE BOUCHER »

Les dates clés

Une histoire de famille & de tradition

1865
Première boucherie

Première boucherie

Michel Mootz ouvre son magasin de boucherie-charcuterie à Dommeldange.

Début de la Première Guerre mondiale
1914

Reprise du commerce

Nicolas, le fils de Michel Mootz, reprend le commerce.

Migration vers USA

Migration vers USA

A cette époque, comme pour de nombreuses autres petites entreprises, le commerce est beaucoup touché par l’impact de la Première Guerre mondiale. Nicolas décide d’émigrer vers les États-Unis. Joseph Mootz reprend l’affaire au Grand-Duché, à la boucherie de Luxembourg-Ville (Fleschiergaass).

1922

Un label de qualité

Après avoir passé quatre ans aux États-Unis, plus précisément à Minneapolis dans l’État du Minnesota, où il a créé avec beaucoup de succès sa propre entreprise, Nicolas Mootz retourne au Grand-Duché. Avec ses frères Joseph et Pierre il entreprend le projet de construire une fabrique de produits de viande à Metz. Très vite, le label « Mootz » devient synonyme de qualité. Sa renommée est fortement due à un produit phare : les saucissons « Wirschtercher », appelés tout simplement « un Mootz ». Ce nom est d’ailleurs toujours bien connu dans la Grande Région.

1928
Etablissements Mootz à Paris

Mootz à Paris

Motivés par le succès de leurs activités à Luxembourg et en Grande Région, les frères Mootz implantent des établissements Mootz à Paris.

1930

Nouveau défi

La fille unique de Nicolas Mootz épouse Adolphe Eischen. Technicien et dessinateur industriel de formation, ce dernier passe son brevet de boucher charcutier. Artisan de métier, Adolphe Eischen possède également le gène de l’entreprenariat et se lance dans le projet d’une fabrique de conserves de viande à Luxembourg-ville. C’est ainsi que le nom Eischen-Mootz voit le jour.

1935

Décès de Nicolas Mootz

Nicolas Mootz décède tragiquement dans un accident de voiture à Colmar-Berg lors d’un tour d’approvisionnement en viande porcine.

Début de la Seconde Guerre mondiale
1940
Reconstruction Eischen-Mootz Reconstruction Eischen-Mootz Reconstruction Eischen-Mootz

Reconstruction

La Deuxième Guerre mondiale fait des ravages dans le milieu du commerce et de l’artisanat. Après la guerre, c’est Adolphe Eischen qui reconstruit, au Grand-Duché, la marque Eischen-Mootz. Le siège de la boucherie est transféré de la rue de Strasbourg à l’Avenue de la Gare.

1963
Fabrique Emo à Ellange Fabrique Emo à Ellange

Fabrique Emo à Ellange

Année de l’installation de la fabrique Emo à Ellange/Gare (Mondorf-les-Bains).

1980

27 points de vente

C’est dans les années 80 que, sous l’égide du fils Alphonse Eischen, Nico Eischen, la marque Emo devient le premier acteur dans le milieu des boucheries au Grand-Duché avec jusqu’à 27 points de vente sur le territoire luxembourgeois, et une filiale en France, ainsi que différentes exploitations commerciales en hypermarché.

2008
Reprise par Cobolux S.A.

Reprise par Cobolux S.A.

En 2008 Emo est repris par la société Cobolux S.A. qui mise dorénavant sur une marque de tradition fortement ancrée au Grand-Duché.

2015
Emo City Concorde Emo City Concorde Emo City Concorde

Le Rebranding

En 2015 la marque Emo fait l’objet d’un rebranding. Les magasins apparaissent avec un tout nouveau look.

2016

Et l'histoire continue...

Un nouveau « LOOK » pour le futur

2015 a été l’année du « rebranding ». La première boucherie Emo à avoir bénéficié du tout nouveau look était celle du City Concorde. Dans les nouveaux locaux, les clients ne trouvent pas seulement un riche assortiment de viandes et de charcuteries, mais également une offre variée de charcuterie fine ainsi que des petits mets et des snacks (sandwiches, salades) à emporter. Début 2016, Emo a ouvert sa nouvelle boucherie dans la Grand-Rue qui se situe dans l’hyper centre de la ville de Luxembourg. Après l’ouverture du magasin au City Concorde, le magasin de la « Groussgaass » est le deuxième à avoir été conçu selon la nouvelle identité de la marque. Ici le client trouve aussi de la viande bovine labélisée. Il s’agit d’une viande de qualité, maturée depuis au moins quatre semaines. La viande de boeuf maturée et d’origine contrôlée porte désormais un nom au Grand- Duché : Golden Beef.

... Au tour D’EMO Gare

En octobre 2016 la boucherie Emo Gare, 20 Avenue de la Gare à Luxembourg-Ville a rouvert ses portes. La devanture ainsi que l’espace vente du magasin ont été complètement revisités pour s’adapter à la nouvelle image corporate des boucheries Emo. Un point de vente tout neuf où les clients retrouvent les sélections des Maîtres Boucher EMO en viandes et charcuteries ainsi qu’une large gamme en spécialités traiteur : plats préparés, plats du jour, snacks et sandwichs à emporter ou à déguster sur place. L’offre snacking a également été améliorée : Sandwichs, spécialités de saucisses grillées, burgers, salades et volaille… La nouvelle gamme ne manque pas de choix !

2017
Reconstruction Eischen-Mootz Reconstruction Eischen-Mootz

Renovation et Modernisation se concrétisent

En mars 2017 encore du nouveau dans les boucheries Emo : après le City Concorde, la Grand-Rue et l’Avenue de la Gare à Luxembourg-Ville c’est au tour du magasin EMO Ellange Smatch d’être relooké. Comme pour les autres points de vente « Emo – Maître Boucher » la devise des architectes « simplicité et clarté » se reflète dans les lignes clairement structurées du magasin. L’offre reste traditionnelle et innovante : viandes et charcuteries, mais également une gamme traiteur et snacks à emporter ou à déguster sur place.

Le grand projet de rénovation et de modernisation des Boucheries EMO – Maître Boucher s’est concrétisé une nouvelle fois en automne 2017. Le point de vente EMO au Smatch Munsbach Centre Schlassgewan a été complètement transformé.